LE BROCHET

22 mai 2017 - 22:27

 

 

LE BROCHET

 

Les brochets sont des poissons de l'hémisphère Nord.

En Amérique du Nord on trouve non seulement l'espèce européenne mais également le Maskinongé ou Maskalonge ainsi que deux espèces plus petites appelées Brochetons. La Sibérie abrite le Brochet de l'Amour qui mesure presque deux fois le Brochet d'Europe. Ces poissons ont tous un corps écailleux et élancé, une tête dépourvue d'écailles.

Nous allons nous attardés sur le Brochet d'Europe que nous trouvons dans nos rivières Argens et Aille. Son nom latin est le « esox lucius ». Il peut mesurer 1,50 mètres . Corps long mais arrondi, large tête sans écailles, longues mâchoires pointues, l'intérieure étant garnie de petites dents très aiguës . Je me rappelle ma première prise d'un très beau Brochet sur l'Argens vers Vidauban avec MARCEL CIAMPI et je l'avais pris à la main par les ouïes pour le ramener sur la terre ferme et oh! Surprise , ma main était en sang …. griffée par les dents ...

Les yeux placés haut de chaque côté de la tête, sont modérément gros et un sillon peu profond court de part et d'autre du museau, face aux yeux.

Dorsale et anale sont opposées et placées près de la caudale. Couleur variable, généralement brun grisâtre foncé, avec les flancs marbrés et barrés de crème, de jaune ou de doré. Nageoires postérieures nettement striées de sombre. Chaque individu a sa propre livrée qui persiste plusieurs années sinon définitivement.

Il vit dans les eaux tranquilles du cours inférieur des cours d'eau et dans les lacs .

Le Brochet s'embusque parmi la végétation, sa livrée lui servant de camouflage, pour bondir sur la proie qui passe. Il chasse principalement à vue, donc de jour, quoique des pores sensitifs situés sur la mâchoire inférieure lui permettent de se nourrir de nuit.

Au stade moyen de développement il mange surtout des poissons, mais aussi des grenouilles, rats d'eau, et canetons. Jeune, il se nourrit de larves d'insectes aquatiques, de crustacés et de petits poissons. La fraie s'opère de février à mai, la femelle étant souvent accompagnée de deux à trois mâles plus petits. Les œufs sont pondus en eau peu profonde et adhérent aux plantes. Ils éclosent après 10 à 15 jours , la larve restant ensuite plusieurs jours fixée à la plante. Une femelle pond de 16000 à 75000 œufs. Le jeune est sexuellement mûr à 3-4 ans. Les mâles vivent de 7 à 10 ans et les femelles jusqu'à 25 ans.

Son nom viendrait de l'extrémité de son bec en forme de broche.

Il mange quotidiennement en moyenne 16 % de son poids en alevins .

On sait grâce au marquage que le Brochet est sédentaire. Il mort moins en été parce qu'alors il trouve pitance en abondance dans les endroits herbeux difficilement accessibles aux pêcheurs. On le trouve à l'automne et en hiver près des rives où vient le fretin quand les herbiers du fond sont morts.

Sa pêche est sportive et je vais essayer de vous en donner un aperçu mais tous les fameux pêcheurs ont leurs techniques qui sont toutes respectables car certains vous dirons qu'ils pêchent « au vif » alors que ce sera un poisson mort

A la pêche du Brochet il est des erreurs à ne pas commettre qui ne sont pas l'apanage du débutant.

En premier lieu rappelons-le, il ne faut pas ferrer à la touche au départ le Brochet qui vient d'attraper votre vif ..Et voilà je donnes des conseils et je fais le contraire . Et bien ce matin , j'ai manqué, le pense un brochet car ferré trop tôt . Mon vifs était mâchouillé et le ventre ouvert de ces tripes .

Au contraire, le carnassier qu'il est, ne doit par aucune résistance être mis en éveil. C'est pourquoi la pêche du Brochet , comme celle du sandre, on laisse ouvert le pick-up du moulinet . Par un poids léger, une bouffette coincée à peine sous un anneau de caoutchouc ou un élastique, ou sous un petit galet ou une branchette,, le fil doit être retenu que de la minime tirée du vif . Le fil doit coulisser libre dans les anneaux.

Le Brochet commence toujours par mâchouiller sa proie par le travers du corps, vérifier devant un aquarium quand il prend son repas. Après l'avoir désarticulée, il l'engloutit la tête la première , souvent après 5 minutes voir plus .

La faute la plus courante est de pêcher le Brochet au vif avec une canne au lancer trop courte. C'est souvent l'erreur qui fait rater son coup. Avec une canne longue , on empêche le Brochet de revenir vers la rive et se caler sous des branchages ou herbes.

Autre faute , un flotteur mal équilibré .

Maintenant pour les montages des lignes , chacun à son idée , sa meilleure façon de pêcher tel que en pater-noster, à la sondée, avec flotteur poire, flotteur coulissant, flotteur fixe, etc.

Je reviendrais dans un prochain article sur ces montages différents

Mais , petit à petit aussi sur d'autres pêches de différents poissons , comme la pêche au coup pour le club ados . Le seul soucis à ce jour est de trouver un endroit sans risque pour apprendre à 10 futurs pêcheurs la plus simple des pêches : le poisson blanc. Il nous faudrait un petit lac , mais aucun sur le territoire de notre commune comme nos voisins LE MUY avec l'Endre, Vidauban avec le lac privé de M le MAIRE PIANETTI . Il y aurait bien , les lacs privés du domaine de « LA FONT DU BROC » avec l'obligation de no-kill …. Ou le long de l'Argens, par exemple au trou du départ des Canoé-Kayak , domaine communale mais faut voir !!! De toute façon, ces cours aux ados se feraient une fois par moi maximum et le mieux au bord de l'eau.

Merci d'avoir encore lu cet article qui je l'espère donnera des envies ...Nous sommes à disposition pour continuer à donner notre savoir.

 

Commentaires