La truite arc-en-ciel

17 mars 2017 - 12:37

                                                        La truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss)


C’est un salmonidé originaire de l’ouest de l’Amérique du nord ( état de Washington- U.S.A et Colombie Britannique -Canada) mais qui est commun sur tout le continent Nord américain.

Dans son biotope d’origine, il a été observé des spécimens d’une longueur maximale de 120 cm pour un mâle, un poids de 25kg maximum et une longévité maximale de 11ans.

Reproduction

Dans son biotope d’origine, elle se reproduit naturellement en eau libre dès que la femelle atteint une taille d’une trentaine de centimètres. En Europe, les conditions d’une reproduction naturelle ne sont pas réunies. Il est pourtant difficile d’affirmer que cette espèce ne se reproduira jamais dans les rivières européennes. Cette anomalie s’explique partiellement du fait que la période de frai de la truite arc-en-ciel coïncide avec la période d’ouverture de la pêche des salmonidés, que les poissons introduits, issus de piscicultures, sont de taille modeste, dite « portion » soit 23 à 24 centimètres (ils atteindront rarement 30 centimètres avant d’être capturés) et qu’ils n’ont pas été sélectionnés pour la reproduction.

La reproduction est constatée dans le bassin de la Soca en Slovénie et dans la Traun dans le Salzkammergut en Autriche. Les individus atteignant leur taille maximale et la pratique du No kill dans des eaux d'une rare qualité font que cette espèce introduite se reproduit dans ces rivières réputées mondialement pour la pêche sportive. (source Wikipédia)


La truite vit dans des eaux froides et bien oxygénées, (elle se reproduit naturellement d’octobre à mars pour une taille commune de 25cm et maximale de 40/50cm).


La truite arc-en-ciel ne se reproduit pas dans notre beau pays, sauf en de rares endroits des Pyrénées et certains étangs où l’eau est assez froide en été.


La femelle pond environ 2000 œufs dans du substrat grossier, tout comme la Fario, mais elle ne pond pas en octobre/novembre mais au printemps.


En France, la plupart des truites arc-en-ciel sont rendues stériles par une méthode qui consiste à en faire toutes des femelles par injection d’hormones ou alors des triploïdes (mâles et femelles en même  temps qui ne servent que pour la reproduction et ne génèrent que des femelles). Ceci  empêche leur reproduction en milieu naturel et bien entendu garantit par là même de substantiels revenus aux pisciculteurs. En effet la France avec 40 000 tonnes/an en est le 1er producteur mondial.
II faut de 9/18 mois selon la température de l’eau pour faire une truite de 200/250 gr et de 18/24 mois pour une truite de 1kg.

En milieu naturel , elles se nourrissent d’invertébrés, de larves d’insectes, d’insectes de surface et les spécimens adultes rajoutent à leur ordinaire des crustacés et petits poissons. La truite arc -en ciel entre effectivement en compétition avec la truite Fario au niveau alimentaire… mais ce n’est pas l’arc-en-ciel qui va tuer la Fario, car la truite Fario, en cas de présence de truite arc-en-ciel, va remonter vers l’amont. L’arc-en-ciel est une truite d’étang et de lac , cette affirmation n’est vrai qu’à moitié, car elle supporte très bien la vie en rivière et y survit plus longtemps. Elle y supporte mieux les écarts de température estivale et résiste à une eau de moindre qualité.
(source internet diverses)

Qualités nutritives:
protéines 20%, sélénium, phosphore, vitamines du groupe B3, lipides 3%, mais surtout des acides gras polyinsaturés, valeur énergétique 100/150 Kcal/100gr.


Pêche:

On la pêche à la mouche mais aussi à l’anglaise, au coup, au lancer léger ou à la canne au toc (télescopique) .
Comme appât: les mouches, nymphes et aussi les teignes dont elles se régalent, les vers après l’orage lorsque l’eau est trouble et chargée. Certains utilisent même des pâtes spéciales truites (odorantes) , le Babybel ne les laisse pas indifférentes ainsi qu’une multitude de cuillères et appâts de poissons plongeurs et nageurs.
On trouve sur internet une multitude de recettes pour se régaler de ce magnifique poisson qui mérite, à mon sens, beaucoup de respect. Car ce n’est pas la truite arc-en-ciel qui est à incriminer mais bien ce qu’on en (a) fait. Je vous laisse méditer sur ces propos et vous joins ci-dessous quelques liens utiles:


Recettes:

http://pecheurgourmand.com/element/truite

http://www.cuisineaz.com/recettes/recherche_v2.aspx?

http://www.cuisineaz.com/recettes/recherche_v2.aspx?recherche=truite
(229 recettes de truites)

 

Comment la pêcher:

https://www.caperlan.fr/conseils/quelle-technique-pour-pecher-la-truite-a_33851

http://www.truitesetrivieres.com/bien-debuter-la-peche-au-toc-lapprentissage-du-ruisseau.html


Chercher et vous trouverez des centaines de sites et de vidéos sur le sujet.


Bonnes pêches à tous.


Pascal Brux

Commentaires